Les applications Android et iPhone ne fonctionnent pas pour le moment. Elles redeviendront fonctionnelles dans les prochains jours. Tenez-vous au courant sur le site et sur notre page Facebook !

Hebreu achkenaze, hebreu sefarade

Mordekhai17
Profile picture for user Mordekhai17
jeu 12/04/2012 - 23:00
Shabbat Shalom HaRabbanim
je plonge avec gourmandise dans la langue hébraïque grace à plusieurs méthodes et internet . A l'occasion de Pessah j'ai découvert un chant magnifique interprété par Y. Azulay : Vehi Sheamda. voici donc ma question : dans deux mots le Tav est prononcé S (Lavotaynou et L'chalotaynou). Est ce lié à une particularité séfarade ou bien y-a-t-il une règle particulière de prononciation ? j'ai observé une autre divergence dans un psaume magnifique "shabechi yeroushalayim" pour lequel certains interprètes chantent '....et adonaï ' et d'autres " ...et amonaï'"
merci de m'éclairer ....en attendant l'immersion en Eretz cet été !
cordialement
Mordekhaï-le-goy
Nathaniel Zerbib
mer 25/03/2015 - 23:46
Avant tout, permettez-moi de me joindre à votre "gourmandise" pour la langue hébraïque. Hormis son caractère sacré, l’hébreu est une langue riche et très intéressante et l'engouement dont vous faites preuve pour son apprentissage ne peut être que salué.

Concernant votre question, je ne connaissais pas ce Yossi Azulay dont vous parlez. En cherchant quelque peu sur la toile, j’ai trouvé l’interprétation de la chanson par ce chanteur. En fait, il s’agit d’une chanson écrite et composée par le célèbre chanteur israélien Yonathan Razel et qui a été reprise par l’encore plus célèbre et international Yaacov Shwekey.
La prononciation de la lettre tav par la consonne S n’est pas liée a la tradition séfarade , elle est plutôt ashkenaze.
Dans l’alphabet hébraïque, il existe 6 lettres qui prennent un daguesh kal (intensificateur non-prononcé), il est représenté par un point à l’intérieur de la lettre) et ont 2 prononciations différentes en fonction : ב,ג,ד,כ,פ,ת (beith,guimel,daleth,kaf, pe, tav). Selon la prononciation ashkénaze, le tav sans daguesh se prononce effectivement ‘S’. J’ai établi un tableau avec les principales traditions de prononciation pour les lettres dont la prononciation diffère d’une à l’autre :

.nobrtable br { display: none }



td {
border: solid 2px lightgrey;
}
tr { border: 1px solid ; padding:2px 4px; }




Courante (israélienne)
Séfarade
Ashkénaze
Yéménite


ג (guimel refouya )
Gu
R
Gu
R


ג (guimel degousha)
Gu
Gu
Gu
Dj


ד (daleth refouia)
D
D/Dz
D
Dz


ו (vav)
V
W/V
V
W


ח ('het)
Kh (jota esp)
‘H (ha arabe)
Kh
‘H


ט (tet)
T
T/’T (ta arabe)
T
T


ק (kouf)
K
Q’ (qaf arabe)
K
Q’


ר (resh)
R
R roulé
R roulé
R roulé


ת (tav refouya)
T
T/Th anglais
S
S




En ce qui concerne Amonaï, c'est une façon de ne pas prononcer le nom de D. Il n'est pas très convenable d'utiliser ce genre d'expression (Amonaï, Adoshem...). En effet, de la même façon qu'il n'est pas bon de donner un surnom à son ami, à plus forte raison, il ne faut pas le faire envers D. Il n'y a pas problème à prononcer le nom de Adona-y dans vos prières, vos louanges ou même dans l’étude. Si l'on craint vraiment de prononcer ce nom, on pourra dire Hashem (qui veut dire "le nom") mot qui désigne Son nom.

Nous vous attendons de pied ferme en Israël cet été.