Paléo -hébreu

nano65
sam 11/04/2015 - 23:00
Bonjour !!!
Voilà, je me demandais :
Est-ce que la langue d'origine de la Torah est l'hébreu ou le paleo-hébreu ?

Est-ce qu'on utilisait la guematria au temps du paleo-hébreu ? Est-ce que les systèmes numériques existaient déjà ?

Si c'est le paleo-hébreu, n'est-ce pas une erreur d'étudier la Torah en hébreu ? Les racines des mots sont d'une importance capitale pour comprendre la Torah !

Si l'hébreu est bien une langue qui a connu des évolutions et des influences, comment peut-on dire qu'elle est divine, ou en tout cas, plus divine que les autres langues ?
Yossef Levran
mar 14/04/2015 - 05:39
Chalom,

Le postulat actuel est que l'hébreu est une des langues sémitiques qui trouve sa source dans cette langue "mere" pré-historique, le proto-sémitique. Il n'existe pas de preuves archéologiques ( au sens scientifique du terme) quant à l'existence de cette langue puisqu'elle est antérieure à l'invention de l'écriture. Les chercheurs oeuvrent alors à la reconstituer grâce aux racines similaires cataloguées dans les différentes langues sémitiques. Pour les mêmes raisons, la question de l'existence d'un système numérique préexistant à l'écriture se pose ( la question se pose de savoir à quelle période le système numérique est-il apparu?).

Le fait que l'hébreu ait connu une évolution ne remet pas en question son origine divine. L'histoire du peuple hébreu s'inscrit dans une perspective évolutive sur de nombreuses générations (les patriarches - Egypte - desert), la langue hébraïque s'est développée selon ce même modèle. Nos sages disent que la Torah a précédé le monde, pour autant son dévoilement n'a pas été immédiat et consécutif à la création mais au contraire par étapes (cheva mitzvot bne noa'h, brit mila, dix commandements etc.)

Quoi qu'il en soit ce n'est pas une erreur d'étudier la torah en hébreu puisqu'elle est écrite en hébreu. Il est cependant vrai que la comparaison de certains mots de le torah aux autres langues sémitiques permet de mieux appréhender la signification de ces mêmes mots.

Bivracha.