Les applications Android et iPhone ne fonctionnent pas pour le moment. Elles redeviendront fonctionnelles dans les prochains jours. Tenez-vous au courant sur le site et sur notre page Facebook !

Alphabet kabbaliste, alphabet scientifique

DanouCohen
Profile picture for user DanouCohen
mar 02/02/2016 - 23:00
Bonjour,

Je viens de tomber sur votre réponse, par le plus grand des "hasard".

Il se trouve que j'ai discuté de ce sujet avec mon frère, ce Chabbat.

Je suis assez surpris par votre réponse (qui ne date pas d'hier certes), cher Emmanuel Bloch.

En effet, je doute que les Kabbalistes puisse remettre en cause ce qui est écrit noir sur blanc dans le Talmud.

C'est dans Zévakhim 21B. Selon Rabbi Eliezer Ben Yaakov, les prophètes 'Hagai, Zecharia et Malachi ont chacun apporté un enseignement à leur retour d'exil.

Le troisième a enseigné, que désormais la Torah devrait être écrite en Achouri (écriture carrée d'aujourd'hui), qui provient visiblement d'Achour, l'Assyrie, province dans laquelle nous étions exilés.

Cela sous entend clairement qu'auparavant ils utilisaient un autre Ktav. Sans doute l'hebreu originel.
Pour répondre à la question d'Oxi, on peut dire simplement que les 2 alphabets recèlent une certaine vérité.

L'une était adaptée à l'époque qui a précédé la fin de l'exil de Babylone, l'autre est adaptée à notre époque.

Ainsi, il est logique que les kabalistes et les talmudistes interprètent les lettres d'aujourd'hui (d'autant qu'elles ont été adoptées sur les dires des prophètes)

(sur place Rachi nomme le Ktav hébraique originel "Ktav Ivri Ktav Livona" et fait référence à une autre Guémara dans Sanhédrin)
Emmanuel Bloch
mer 03/02/2016 - 22:55
Chalom,

Vous faites beaucoup d'honneur a cette reponse 59855, effectivement ancienne et que je viens de relire, en la faisant ainsi remonter a la surface !

A l'epoque, mon intention etait simplement de renvoyer Oxi a une precedente reponse publiee par le rav Ouziel peu de temps auparavant, et qui etait remarquablement bien faite; je ne suis pas entre personnellement dans le vif du sujet, qui est tres complexe et qui a deja fait couler beaucoup d'encre (le rav Kasher a sauf erreur consacre un volume entier de son Torah Chelemah a ce probleme, et c'est probablement le traitement le plus complet que l'on puisse trouver actuellement).

Je voulais aussi faire remarquer que les contradictions entre partisans de la tradition (en l'espece, des kabbalistes) et chercheurs scientifiques modernes sont tres nombreuses, des lors que les deux groupes utilisent des outils tres differents pour arriver a la verite. Il n'y a donc pas lieu d'essayer de les reconcilier de maniere forcee. Il n s'agissait pas, dans cette reponse 59855, d'opposer kabbalistes et talmudistes, mais de repondre a une question specifique de mon interlocuteur.

Maintenant, puisque vous m'interpellez, voici quelques reflexions rapides, qui ne pretendent pas a l'exhaustivite. Vous avez raison de souligner que la Guemara semble indiquer que le Ktav Achouri, celui utilise de nos jours dans tous les sifrei Torah, n'est pas l'hebreu originel (le passage important n'est pas dans Zevakhim mais dans Sanhedrin 21b-22a). Au depart, c'etait le Ktav Ivri qui etait utilise, et depuis Ezra c'est le Ktav Achouri. Le Ktav Ivri est probablement l'hebreu ancien que l'on retrouve dans les fouilles archeologiques, et le Ktav Achouri l'alphabet que nous connaissons, et dont le nom vient de Achour, l'Assyrie.

Mais rien n'est aussi simple. Une telle position souleve un nombre important de contradictions. Par exemple, la Guemara dans Shabbat 104a note que, sur les Tables de la Loi, les lettres Samekh et Mem se maintenaient en place grace a un miracle. En effet, les centres de ces lettres ne sont pas maintenues par quoi que ce soit, ils sont entoures d'air. Or, une telle remarque n'a de sens qu'avec notre alphabet contemporain ("Achouri"); dans l'alphabet ancien, il n'y a pas de centre au Mem et au Samekh. Ergo: dans les Louhot, c'etait le meme alphabet qui etait utilise que de nos jours. Par ailleurs, la Guemara raconte que Dieu a attache des couronnes aux lettres de la Torah avant de la donner a Moshe (Menahot 29b) - ces couronnes n'existent que dans le Ktav Achouri, pas dans le Ktav Ivri. Et d'autres problemes existent encore.

Comme le releve la Guemara immediatement, cette question fait l'objet d'une dispute entre Tanaim. L'opinion precedemment resumee est celle de R. Yossi, mais R. Yehouda HaNassi affirme que la Torah a ete donnee en Ktav Achouri; pour lui, ainsi que le rappelle le Rambam (Commentaire sur Michna Yadayim 2:5), le mot Achouri vient du mot "Achrei", qui signifie bonne fortune. Cette ecriture se distinguait pour lui par sa clarte et sa nettete. Le Ktav Achouri fut oublie pendant un temps, remplace par le Ktav Ivri, puis reinstitue par Ezra.

Une troisieme opinion est celle de R. Shimon ben Elazar au nom de R. Eliezer ben Parta, pour qui le Ktav Achouri a toujours ete utilise, sans discontinuer. Voyez d'ailleurs dans les Techouvot HaGeonim 358, qui tranche selon cette troisieme opinion. Le Rambam aussi, dans la source indiquee ci-dessus.

Voyez encore dans les Techouvot HaRadbaz 3:882, qui estime que les premieres Louhot furent ecrites en Ktav Achouri, et les deuxiemes en Ktav Ivri. Et le Maharal dans Tifferet Israel chapitre 64.

(ceci ne faisant qu'effleurer le sujet !)