Les applications Android et iPhone ne fonctionnent pas pour le moment. Elles redeviendront fonctionnelles dans les prochains jours. Tenez-vous au courant sur le site et sur notre page Facebook !

Alphabet kabbaliste, alphabet scientifique

DanouCohen
Profile picture for user DanouCohen
mer 03/02/2016 - 23:00
J avoue ne pas vous suivre:

je vous cite:

"Je voulais aussi faire remarquer que les contradictions entre partisans de la tradition (en l'espece, des kabbalistes) et chercheurs scientifiques modernes sont tres nombreuses, des lors que les deux groupes utilisent des outils tres differents pour arriver a la verite. Il n'y a donc pas lieu d'essayer de les reconcilier de maniere forcee"

Certes, il n y a pas lieu de tenter une reconciliation de maniere forcee, mais il n y a pas lieu de chercher une contradiction de maniere forcee non plus.

Certes il y a de nombreuses controverses.

Mais lorsque vous parlez d outils differents, nommons ces outils.

Les kabalistes et les talmuduistes utilisent, en ce qui nous concerne, la transmission ecrite et orale.

Les historiens utilisent les traces historiques, en ce qui nous concerne les ecrits.

Les historiens ont trouve de l hebreu sur des textes plus anciens que les premiers textes en ktav achouri. Ca ne veut pas dire au il n y avait pas de textes achouri plus anciens. Ca veut juste dire qu ils n en n ont pas retrouves.

Toutes les theories que vous citez ne font que donner de l eau a mon moulin.

Vous nous dites en somme, que les maitres du Talmud sont partages sur le Ktav originel.

Donc pas de contradiction SUR CE POINT entre les kabbalistes et les historiens.

Tous les elements que vous citez prouvent que la transmission SUR CE POINT n a pas ete tres fiable puisqu il y a plusieurs opinions sur un fait historique.

Mais talmudistes et kabalistes peuvent s accorder sur le version des historiens et inversement.

Bref aucune contradiction sur ce point.

Merci pour toutes les sources citees.

P.S. je n ai pas trouve le reponse de Rav Ouziel.
Je suis interesse si vous pouvez la retrouver.

En revanche, en voici une de 2007 du Rav Elie Kahn Zal, qui va dans mon sens.

http://www.cheela.org/thora/38763-langue-ecriture-alphabet-tora

Merci beaucoup

Emmanuel Bloch
jeu 04/02/2016 - 07:54
Chalom,

Vous avez effectivement raison - sur ce point-la, on peut reconcilier les decouvertes scientifiques modernes avec les sources traditionnelles.

Mais ma reponse ancienne visait le cas general : en general, il y a des contradictions, et elles sont souvent irreconciliables. Je ne visais absolument pas le cas specifique, mais souhaitais simplement indiquer a Oxi que le probleme est bien plus vaste, et souvent sans solution evidente. Et finalement, repondre a un probleme, quand 100 autres restent ouverts, est-ce donner une bonne reponse ?

En d'autres termes: apres pres de 80'000 reponses publiees sur le site, nous renvoyons souvent nos questionneurs a des reponses deja publiees (dans l'ideal, nous esperons que nos cheelanautes fassent eux-memes la recherche avant de nous interpeller). C'est ainsi qu'il faut lire la reponse 59855 - en gros, je dis a Oxi d'aller voir ce qui a deja ete publie, et que le probleme des contradictions est bien plus vaste que la question de l'alphabet ancien. Ce n'est pas une position de principe sur ces sujets - juste un renvoi.

Vous avez donc mal lu mon ancienne reponse: comme un positionnement personnel, ce qu'elle n'etait pas; maintenant, cette "erreur" n'est pas du tout un probleme et je suis tres heureux de repondre de maniere plus substantive sur toutes ces questions. Merci, deja, de m'avoir donne l'occasion de publier la reponse d'hier (moi non plus je ne retrouve pas la reponse du rav Ouziel, dont j'ai pourtant un souvenir precis !).

Et je suis tout a fait dispose a discuter du probleme general des contradictions entre Science et Torah; vous constaterez que c'est un theme que je traite d'ailleurs souvent, sur ce site ou sur le blog Modern Orthodox. J'ai deja traite longuement les questions de l'Age de l'Univers, du darwinisme, de l'historicite du Deluge; un peu moins longuement, mais quand meme, les problemes de la critique textuelle et de la critique des sources.