Après shabat, c'est la fête !

job314
dim 29/05/2016 - 23:00
Quelles précautions devons nous prendre lorsque chavouot tombe dimanche, veillée motzaé Chabath .
1 est il permis de prier Arvith avant la nuit
Kidoush et avdala avant la nuit ?
2,séouda chlichit ? Doit on commencer avant minha ktana comme pour pessah ?


--
Question envoyée via l'application iphone
Rav Sam Elikan
lun 06/06/2016 - 07:38
Shalom,

1. Lorsque la fête tombe à la fin de shabat, il faudra faire attention de ne pas préparer quoi que ce soit pendant shabat pour la fête, car cela revient à ne pas respecter "l'honneur" du shabat, comme si la fête avait une plus grande sainteté ou une sainteté similaire (ce qui n'est pas le cas, sa sainteté est un peu moindre).

Ainsi :

- On ne pourra pas faire la vaisselle pendant shabat pour la fête ; ou encore nettoyer la table et la préparer pour la fête, ni préparer de la salade, etc. jusqu'à la fin du shabat. Par contre, on pourra nettoyer et ranger la table, si on en a besoin pour shabat, bien que cela puisse finalement être utile à la fête.

- Ceux qui ont pour usage de décorer la synagogue avec des plantes et autres fleurs, devront les installer vendredi (ou avant, c'est-à-dire avant shabat).

- Il faudra allumer une bougie qui dure suffisamment de temps (plus de 25h), avant shabat, pour qu'on puisse, dès la fin de shabat, l'utiliser pour allumer les bougies de fête, car on ne peut pas allumer un feu à Yom-tov (cf. la 74601). On ne peut pas allumer les bougies de fête avant la sortie des étoiles (tze't hakoh'avim) et alors, on dira "Barouh' HaMavdil bein Kodesh LeKodesh", puis seulement on pourra allumer les bougies à partir d'un feu existant.

- Concernant le fait de sortir des aliments du congélateur durant shabat pour Yom-tov - il existe une grande discussion à ce sujet. Certains permettent (cf. Piskei Teshouvot OH 503,1; H'ayei Adam §153,6; cf. MB OH 667,5 qui permet dans certaines conditions) alors que d'autres interdisent (cf. Shemirat Shabat KeHilh'ata chap. 10, al. 10).

- De manière générale, a priori, à Shavouot on essaie de prier Arvit et de faire kidoush après la tombée de la nuit (pour que le compte du omer soit "entier"- temimot - cf. la 69184 à ce propos), et à plus forte raison lorsque la fête tombe à la sortie de shabat.

- Quoi qu'il en soit si la prière commence plus tôt et qu'on doit prendre le mah'zor à la synagogue, on y jettera un coup d’œil, pour y lire/étudier un peu pendant shabat et ainsi ce ne sera pas considéré comme amené "pour la fête".

2. Concernant "séouda shelishit".
A priori, on avance le repas avant les trois dernières heures de la journée, mais si on ne l'a pas fait plus tôt, on pourra manger même juste avant la fête. On essaiera toutefois de ne pas trop manger, afin d'avoir de l'appétit pour la fête (Rema OH 529,1; MB ad loc. s.k. 8).

Cordialement,