Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Viande séchée

Felfel
Profile picture for user Felfel
jeu 11/08/2016 - 23:00

Bonjour, on dit que les min'haguim sont plus importants que la halaha car nos ancêtres se sont basés sur des principes sérieux avant d'établir une coutume.

Dans la famille de mon épouse, et de mes parents ( de Tunisie ), la semaine sans viande de Ticha Beav, ils mangent de la viande séchée. Mes parents ont lâché ce minhag depuis leur mariage. Car , à l'époque de 9 Av, comme les juifs étaient encerclés dans leur murailles, ils n'avaient plus quoi manger et pour pouvoir manger, ils faisaient sécher une certaine partie de la viande à l'avance qu'ils utilisaient pendant cette période là. D'ailleurs cette viande séchée par leur soin étaient mangeable que dans la semaine de deuil. avez vous des sources car je suis intéressé. merci

Nathaniel Zerbib
mer 31/08/2016 - 22:49

Chalom,

Selon la halakha stricte, l'interdiction de manger de la viande ne vaut que pour la seouda hamafseket ,c'est à dire le repas précédent le jeûne de Ticha Beav. Cependant, l’écrasante majorité des communautés (exception faite, à ma connaissance, de certaines régions du Yémen), ne consomment pas de viande depuis Roch-Hodech Av.
L'usage dont vous parlez est effectivement répandu dans certaines communautés d'Afrique du Nord, essentiellement en Tunisie.
La source historique à laquelle vous faites allusion est certainement correcte, cependant il y a une certaine logique dans le fait de permettre justement ce type de viande. La cause générale des interdictions réside dans le fait que durant cette période, nous nous devons d'amoindrir la joie. La viande, vue par nos Sages comme un aliment réjouissant (tout comme le vin) est donc proscrite. Or la viande séchée n'est pas considérée comme telle au sein de ces communautés, c'est la raison pour laquelle elle y est permise à la consommation.

Bivrakha.