Les applications Android et iPhone ne fonctionnent pas pour le moment. Elles redeviendront fonctionnelles dans les prochains jours. Tenez-vous au courant sur le site et sur notre page Facebook !

Rosh Hodesh, jour des femmes juives

candide
Profile picture for user candide
sam 27/08/2016 - 23:00
Ne pas travailler le jour de rosh hodesh.
C`est en principe un privilège offert aux femmes et dans la pratique ca nous derange beaucoup.
Raoul Spiber
mar 30/08/2016 - 12:42
Rosh H’odesh, début du mois juif, le jour des femmes.
Il existe effectivement un usage, respecté par certaines femmes en Israël. Il s’agit de ne pas travailler le jour de Rosh Hodesh. Cette coutume est rapportée dans le Choul’han Arouh’non comme une obligation stricte mais comme un « minhag tov », une bonne coutume dont l’origine remonte à un midrash très ancien concernant la faute du veau d’or :
« 40 jours à peine après la révélation du Sinaï et les enfants d`Israël qui s`étaient élevés au-dessus des anges pour recevoir la loi divine régressèrent au niveau le plus bas en se prosternant, en adorant un veau en or. »
Voilà ce que nous dit le texte de la Torah, la loi écrite.
La loi orale nous apprend que seuls les hommes d`Israël fautèrent, les femmes elles ne voulaient pas participer à cette adoration. Elles refusèrent d`ailleurs d`offrir leurs bijoux pour fabriquer l`idole. Ils leur furent arrachés de force.
Le Midrash par ailleurs nous enseigne que les femmes d`Israël, ne prirent pas non plus part à la deuxième grande faute des enfants d`Israël, la faute des explorateurs.
Non, il ne s`agit pas à mon avis d`une sorte d`apologie démagogique des femmes, je pense plutôt que nos Maitres ont identifié ces deux fautes comme étant des tentations masculines.
La coutume de Rosh h`odesh a pour but de rappeler ce mérite des femmes d`Israël
Mais effectivement, ça peut devenir très pesant de ne pas faire certains travaux chaque mois durant un et parfois deux jours. Ainsi une coutume honorant les femmes d`Israël peut devenir source de tracas pour les femmes d`Israël et perdre ainsi son sens.
Pour lui redonner sa place, pour que Rosh H’odesh soit vécu comme un jour ou on rappelle le mérite des femmes d`Israël, il faudrait que les travaux ménagers en question, lavage, repassage, couture que les femmes ont l`habitude d`assumer durant tout le mois soient assumés par leur maris, soit en accomplissant les tâches soient en les faisant faire, de façon ce que Rosh H’odesh soit réellement vécu comme un jour ou le quotidien est allégé.