Témoins non valables = solution à tout?

psg
Profile picture for user psg
lun 12/09/2016 - 23:00

Bonsoir
Ne serait-il pas judicieux pour des futurs mariés, de prendre pour leur Houpa, des témoins "non kasher " ? Par exemple non-chômer Shabbat.
1) le mariage reste valable
2) en cas de grave problème ultérieur, je pense à l'adultère, mamzer, Femmes Agounots,
délivrance de Guett etc., il sera très facile d'arguer de la faiblesse des témoins pour annuler rétroactivement, ce mariage...
Qu'en pensez-vous ?

--
Question envoyée via l'application iphone

Rav Sam Elikan
mer 14/09/2016 - 06:23

Shalom,

1- Si les témoins ne sont pas bons, le mariage n'est pas valable, c'est comme s'ils ne s'étaient pas mariés...

2- Et en attendant ? Tout se passe bien et ils ont des enfants mais on les considérera pas comme mariés ?
Ces enfants seraient alors nés d'une relation "interdite" (entre deux personnes qui ne sont pas mariées) ?

Le Rav Méïr Shlezinger m'a raconté qu'une fois il avait posé une question similaire au "Sridei Esh", le Rav Y.Y. Weinberg, considéré comme un des maîtres de la génération précédente.
Il y a des gens pour lesquels on peut être à peu près sûr qu'il va y avoir des "problèmes" par la suite, disait-il, que faire alors ?

Le Rav Weinberg lui avait répondu fermement que le mariage est une institution religieuse et qu'on ne va pas commencer à s'amuser à juger les gens, par ailleurs, selon la halah'a, tout juif est présumé "juste" jusqu'à preuve du contraire.
S'ils veulent se marier religieusement, cela veut dire qu'ils en prennent la responsabilité et sont prêts à en assumer les conséquences. Il faudra donc effectuer le mariage comme il faut, sinon, c'est du "vol de conscience", on les trompe, en leur faisant croire qu'ils sont mariés, alors qu'ils ne le seraient pas... et c'est bien plus grave.

A méditer.

Cordialement,