Bébé n'attends pas

mick636
Profile picture for user mick636
jeu 03/11/2016 - 23:00

81820
Il y a peu de temps une personne avait demandé s'il était permis de donner à un enfant qqc de non cacher et la réponse avait été non.
En quoi ces 2 cas (lait apres viande et nourriture taref) sont ils différents ?

Rav Sam Elikan
mar 08/11/2016 - 04:26

Shalom,

1. Premièrement ce n'est pas la même chose, le principe du temps d'attente étant un décret pour éviter un interdit, alors que manger quelque chose de non-casher est en soi interdit (cf. la 69599).

2. Nos Sages enseignent dans le midrash (Vayikra Rabba 13,3) que les Justes (!) qui n'ont pas mangé d'animaux interdits à la consommation ("neveilot outreifot") dans ce monde-ci, auront droit à voir D'ieu (!) dans le monde futur. On peut comprendre de cet enseignement que cela est vrai, même si cela avait été permis selon la halah'a, à cause du concept de "timtoum halev" (l'ahurissement du cœur) - (cf. resp. Divrei Yatziv YD §2 et Divrei H'ayim t.I, §7; etc.)

Le Rav Moshé Schreiber (Sofer) dans ses responsa (H'atam Sofer t.I OH §83) en conclue qu'il serait permis de mettre en enfant juif handicapé dans un institut où il serait correctement traité et soigné, même si la nourriture n'est pas du tout casher, au moins jusqu'à l'âge de treize ans, toutefois, il conclue qu'il vaut mieux éviter à cause de ce concept du "timtoum halev".

Ainsi, quand on peut, on évite de donner de la nourriture non-casher à nos enfants.

Cordialement,