LA dictée c'était quand?

esthermarek
dim 20/11/2016 - 23:00
Bonjour Messieurs les Rabbanim,

Je voudrais savoir à quel moment Moshé a écrit la Torah sous la dictée de D.
Je voulais aussi savoir pourquoi il y a les dix commandements dans la paracha Ytro alors que Moshe reçoit les tables de la lois plus tard. Est-ce pour honorer Ytro qui s'est converti au judaïsme et qui devient le beau-père de Moshé.
Merci Beaucoup.

Esther Marek
Nathan Schwob
ven 17/02/2017 - 03:13
1) À quel moment Moshé a écrit la Torah sous la dictée de D:
La Thora nous donne un certain nombre d'indication dont vous trouverez les références ci-jointes et que vous pourrez consulter par vous-même : Chemot 17,14 (Amalek); Chemot 24,4 (L'alliance du Sinaï); Chemot 34,27 (Le renouvellement de l'alliance après le veau d'or); Devarim 29 versets 19,20,26 (Les malédictions due à l'idolâtrie, lors de l'alliance des plaines de Moav); Devarim 31,9 (Moché remet la Thora écrite aux prêtres et aux anciens pour le Haqhel); Devarim 31,19 -22-24 (Le chant-témoin "Haazinou").

Les deux dernières références du livre Devarim laissent entendre que Moché a écrit l'ensemble de la Thora à la fin de sa vie, et l'a transmise aux prêtres (Cohanim), aux lévites (Lévyim) et aux anciens. Mais les autres références laissent entendre qu'une partie était déjà écrite plus tôt.
Nous retrouvons cette discussion chez nos sages, dans le Talmud Guitin 60a. Rabbi Yoh'anan enseigne (au nom de Rabbi Benaa) que la Thora a été écrite par parties, rouleau après rouleau (מגילה מגילה ניתנה) tandis que Rabbi Chimon ben Lakich pense que la Thora a été écrite d'un coup (חתומה ניתנה), à la fin des 40 ans dans le désert. Pour ce dernier les versets de Devarim sont clairs. Par contre pour Rabbi Yoh'anan, il faut comprendre que Moché a mis en ordre tous les parchemins, les a cousus et ainsi la Thora était complète pour être donnée.
Quant aux versets qui laissent entendre que Moché avait déjà écrit certains passages de la Thora auparavant, il faut expliquer pour Rabbi Chimon ben Lakich qu'il avait écrit ce dont il avait besoin, pour la circonstance (les alliances) (Raavad), même si le Sefer Thora en tant que tel, n'a été écrit qu'à la fin.
D'ailleurs même pour l'avis de Rabbi Yoh'anan, il faut expliquer que ces passage déjà écrits ont été remodelés sous la dictée de D-ieu pour entrer dans la Thora. En effet, nous avons lu la semaine dernière dans la Sidra Bechlah', que les Enfants d'Israël ont mangé de la Manne durant 40 ans, (Chemot 16,32-35), alors qu'au moment chronologique de la tombée de la Manne personne ne pensait rester 40 ans dans le désert.
En cherchant par le "Moteur" vous trouverez des détails supplémentaires sur les 8 derniers versets de la Thora.

2) Pourquoi il y a les dix commandements dans la paracha Yitro alors que Moshe reçoit les tables de la loi plus tard.
Simplement parce que les dix commandements de la Paracha Yitro sont la proclamation orale de l'alliance entre D-ieu et le Peuple d'Israël. Cette alliance a été conclue aux pieds du Mont Sinaï. La Paracha de Yitro nous raconte comment Moché a servi d'envoyé spécial entre D-ieu et Israël pour en discuter des conditions et la proclamation des 10 paroles (עשרת הדברים) fut le couronnement de cette alliance. L'alliance a été écrite plus tard, sur les Tables de l'alliance (לוחות הברית) appelées aussi le Tables du témoignage (לוחות העדות) et non pas Tables de la loi. Elles furent remises à Moché, en fin des 40 jours durant lesquel Moché reçu la loi (Thora), pour témoigner de l'alliance et de la Révélation divine à tout Israël.

3) Est-ce pour honorer Yitro qui s'est converti au judaïsme et qui devient le beau-père de Moshé?
De la réponse précédente vous comprendrez que non. Yitro était d'ailleurs déjà le beau-père de Moché avant de se convertir. Par contre vous trouverez que pour honorer Yitro, Moché est sorti du camp à sa rencontre et ainsi il fut accueilli par tous les notables, sortis pour accompagner Moché. C'est aussi pour honorer Yitro que Moché joua le serveur durant le repas (voir Rachi versets 7 et 12).
Vous pouvez aussi rajouter que nous appelons la Sidra "Yitro" et non pas "Vayichma" pour continuer à honorer Yitro.