Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Brit cacher le pessah

panama24
Profile picture for user panama24
dim 19/02/2017 - 23:00

Bonjour,
J'attends un petit garcon pour les fêtes de pessah SDV

J'ai plusieurs questions:
Si la brit Mila a lieu 1 semaine avant pessah (vers le 6)
Vu la difficulté de trouver un traiteur qui accepte de faire des prestations aussi proche de la date de la fête... est il possible de servir des gâteaux casher le pessah par exemple ?
J espère avoir été claire
Merci pour votre réponse

--
Question envoyée via l'application iphone

Rav Sam Elikan
mer 22/02/2017 - 09:42

Shalom,

Tout d'abord, "Besha'a tova", nous vous souhaitons beaucoup de joie et de santé, que la naissance se passe au mieux et pour le mieux !

Etant donné que vous ne savez pas encore quand va être la naissance et a fortiori la brit mila, vous ne devez vraiment pas vous en faire.
Si ce fut le cas, théoriquement, il n'y a aucun problème à servir des gâteaux casher lePessah', avant Pessah'.

La seule chose que nos Sages ont interdit, c'est la consommation de matza le 14 Nissan (veille de Pessah'), dès le matin (1).

En outre, certains ont l'usage de faire attention de ne plus manger de matza, depuis Rosh H'odesh. D'autres trente jours avant. (2).
Mais tout le monde est d'accord qu'on peut manger des gâteaux casher lePessah'.

Cordialement,

(1) selon le Rosh et le Ba'al HaMaor l'interdit commence à h'atzot (midi environ) ;selon le Maharam H'alawa et le Tashbetz l'interdit commence à l'aube ; selon le Orh'ot H'aim dès le moment de la recherche du H'ametz le 14 nissan au soir, c'est-à-dire la veille ; pratiquement le Rema et la majorité décisionnaires contemporains interdisent dès l'aube, sauf pour le Ben Ish H'ai (par. Tzav, §26) qui soutient que l'interdit commence la veille avec la recherche du h'ametz.
(2) cf. Mishna Beroura OH 471,12.