La tsedaka en clair

Yaacov2015
mer 22/02/2017 - 23:00
Bonjour,
Au sujet de la tsedaka, on ma dit que il faut donner a toute personne qui nous demande et en meme temps que il faut se mettre a la place dachem lorsque lon donne, cest a dire avec générosité. Maintenant je ne peuw pas donner beaucoup dargent a tout ceux qui me demande je nen naurais plus moi meme non? Moi en generale je donne rien lorsque on me demande mais je donne beaucoup a une seul personne en me disant que ca lui sera plus profitable mais on me dit que cest pas la bonne methode.

Autre chose, je suis un peu perdu car jai un credit sur un appartement que je narrive pas a payer donc je pourrai me considéré dans le besoin si cette appartement netait pas un beau quartier. Mon probleme est que je nai pas largent pour payer mon maaser. Est ce que je doit creser ma dete au pres de ma banque pour le payer? J'ai deja pensé a vendre mon appartement mais il est en travaux et ma femme sy est beaucoup attaché et ne veux pas le vendre.

Merci si vous pouvez m'éclairer.
Emmanuel Bloch
jeu 16/03/2017 - 08:07
Chalom,

Efffectivement, lorsque des pauvres se presentent a vous, il n'est pas permis de refuser de voir leur souffrance et de ne pas leur donner. Il faut ouvrir son portefeuille, au moins un tout petit peu, afin de soulager et de participer a leurs epreuves. Mais ces dons peuvent etre tres faibles, afin de conserver l'argent de votre maasser ou de la tsedaka et de donner une somme plus importante pour telle cause ou telle institution qui est particulierement chere a votre coeur.

Par contre, si vos revenus ne suffisent pas a couvrir vos depenses courantes, vous n'avez nul besoin de donner le maasser. Ce dernier est, selon la majorite des decisionnaires, une coutume (cf. Yehave Daat 1:87 et 3:76 pour une liste exhaustive des opinions); vous donnerez le maasser lorsque votre situation financiere ira mieux ! Par contre, vous restez oblige de donner une somme, au moins minimale, a la tsedaka.

Bessorot tovot!