Conversation 2599 - Conversion liberale

Anonyme
Lundi 25 novembre 2002 - 23:00

Shalom

Comment se passe la conversion d'enfants né(e)s d'une mère convertie au judaisme libéral et élevé(e)s dans la tradition juive ?
Est ce que le processus est plus "facile", à quel age peut-il commencer, avant ou après la Bar/Bat Mitzvah ? Comment le Beth Din juge de la sincérité d'un enfant ?

Merci pour votre réponse ...

Rav Daniel Lévy
Vendredi 29 novembre 2002 - 23:00

Chalom ouvrakha

Le judaisme liberal se permet beaucoup d'ecart par rapport au CHoulkhane Aroukh (code des lois juives accepte par l'ensemble des communautes et qui en assure l'unite) notamment au niveau des mariages et conversions, c'est pour cela, entre autre, que les decisions du mouvement liberal ne sont pas reconnues par tous les juifs qui se reconnaissent dans la tradition et la transmission de la loi juive "orthodoxe", meme si eux memes ne sont pas orthodoxes.

Donc, le cas soulevé est quelle approche a le Beth-din pour la convertion d'un enfant qui a grandi dans une ambiance "juive"?

Il y a le principe et il y a le cas pratique. du point de vue du principe on peut accepter la conversion d'un adolescent apres l'age de la bar/bat mitsva sans la conversion de ses parents, cependant dans la pratique cette adolescente va vivre de longues annees encore dans une maison qui ne vit pas selon les regles du judaisme, c'est pour cela que l'habitude (en france et en Israel) est de commencer le processus avec les parents pour que et l'enfant et les parents vivent ensembles et a la meme vitesse cette grande decision qu'est la conversion.

Dans le cas ou les parents ne desirent pas se convertir il est preferable d'attendre au moins l'age de 18 ans pour que l'enfant soit adulte et independant et soit apte a continuer a vivre pleinement et sans conflits son judaisme.

Bien qu'il soit facile de juger de la sincerite d'un enfant il est beaucoup plus difficile de le jetter dans une situation conflictuelle avec ses parents sans craindre de le voir se relacher au fil du temps.

Convertir un enfant qui va continer a vivre dans une maison qui ne garde qu'une certaine tradition du judaisme c'est transgresser l'interdiction "devant un aveugle tu ne mettras pas d'obstacle".(Levitiqu 19,14)

Si les parents sont reelement convaincus de l'importance du judaisme et c'est pour cette raison qu'ils poussent leur enfant a se convertir, faire le chemin avec lui est le meilleur moyen de l'aider et d'etre proche de lui.

Behatslaha

Daniel Levy Bet-El

Anonyme
Mercredi 11 décembre 2002 - 23:00

J'ai un membre de ma famille qui veut se fiancer prochainement avec une fille qui effectue une régularisation aupres du Consistoire de Paris afin de devenir juive. Cette fille est nee d'un pere Juif et d'une mere qui s'est convertie chez les liberaux..La famille a toujours vecu selon un mode dit "tradionnaliste", a savoir: respect de quelques coutumes pour Chabbat et Yom Tov, prieres a la Synagogue,...
Les fiancailles auront lieu avant la fin de la regularisation.
Ai-je le droit de participer aux fiancailles, sachant que mon absence risque d'entrainer des conflits, 'has vechalom, et un découragement pour la fille de poursuivre sa regularisation, d'une part, et que les repas seront 100 pour 100 Cachers?
Par ailleurs , la reponse a la question 2599 semble indiquer qu'il y a un probleme de "mettre un obstacle sur le chemin d'un aveugle" dans le cas de cette fille, puisque la mere ne souhaite pas se reconvertir. Par consequent, si le mariage a lieu apres la regularisation, pourrais-je y participer?

Rav Zécharia Zermati
Mercredi 11 décembre 2002 - 23:00

Chalom,

Concernant tout evenement avant la totale conversion vous ne pouvez y participer.
Après la conversion tout est permis.

Chalom.

Anonyme
Mercredi 11 décembre 2002 - 23:00

Concernant la question 2594, il est un point que j'ai oublie de preciser:
La fille concernee dans cette question est fille d'un Cohen. Or, mon parent en question ne semble pas tres religieux, puisqu'il prend, par exemple, la voiture Chabbat. Une fois le regularisation terminee, n'y aurait-il pas l'interdiction pour une fille de Cohen d'epouser un 'am haaretz,a savoir un ignorant pas tres pratiquant par consequent?

Rav Zécharia Zermati
Mercredi 11 décembre 2002 - 23:00

Non pas d'interdit,

Chalom.

Anonyme
Vendredi 3 janvier 2003 - 23:00

une femme ayant fait une conversion libérale peut-elle se marier à la synagogue? ses enfants seront-ils juifs? qu'en est-il d'une femme qui ayant effectuée une conversion orthodoxe?

Rav David Zenou
Samedi 4 janvier 2003 - 23:00

Shalom,
La conversion liberal n'est pas une conversion, elle ne poura se marier a la synagogue et ses enfants seront non-juifs.
L'inverse pour la conversion orthodoxe.

Anonyme
Dimanche 2 mars 2003 - 23:00

Conversion libérale ou Orthodoxe?

bonjour,

Je souhaite me converstir au judaisme mais avant de rencontrer le rabbin en charge des conversions de m'interroge sur une question fondamentale:
Quelle sont les différences notaoires entre la conversion libérale et orthodoxe?
A t-on le droit de se marier à la synagogue lorsque'on est converti liberal?
Est -il vrai que toutes les conversions libérales ne sont pas reconnues?
Si oui, pourquoi et quel interet d'autoriser des conversions non reconnues?

D'avance merci pour votre aide.
Gwladys.

Rav Elie Kahn z''l
Vendredi 7 mars 2003 - 23:00

Vous trouverez sur le site plusieurs reponses concernant la conversion liberale: 2599, 2954, 2955 et 3546.
Vous ne pourrez pas vous mariez dans une synagogue orthodoxe apres une conversion liberale.
Aucune autorite halakhique n'autorise ces conversions. Donc effectivement aucun interet au niveau religieux. C'est aux liberaux qu'il faut adresser la question.

yonathan45
Jeudi 28 avril 2005 - 23:00

Shalom
j'ai deux questions:
1/Un converti chez les libéraux peut il revenir sur ca decition et ce convertir chez les orthodoxes alors qu'il l'est deja chez les liberaux.
2/Un converti chez les libéraux peut t'il faire sa allya comme un juif de naissance.La loi du retour est t'elle valable pour un converti chez les libéraux.
Todda rabba
Shalom a vous et a tout nos frères en Israel

Rav Elie Kahn z''l
Mercredi 4 mai 2005 - 23:00

Bonjour,

1. Il ne peut pas, il le doit s'il veut véritablement être juif.
2. Oui... malheureusement, l'état d'Israël reconnaissant des conversions non conformes à la Halakha.

scotty
Jeudi 5 mai 2005 - 23:00

bonjour,
Comment répondre à ces propos? L'amie de mon frère veut se convertir de facon liberale. Ils disent" de toute manière on peut être convertis de facon liberale et de faire tout comme ceux du consitoire: faire chabat, manger cacher, faire les fêtes..."
Quelles sont , mis a part le fait que leurs enfants ne pourront pas se marier à la syna, quelles sont les différences fondamentales? Et après tout, s' ils appliquent tout ce que doit faire un bon juif, comment défendre le propos de dire :" marriez vous par le consistoire! ?
Merci de me répondre SVP!

Rav David Zenou
Samedi 7 mai 2005 - 23:00

La différence est simple. Prenez les paramètres obligatoires du rabbinat orthodoxe pour se convertir, mettez les en une colonne.
Ensuite prenez les paramètres obligatoires des reformés et mettez dans l'autre colonne. Et comparez!
Vous ne trouverez aucun point qui se ressemble, les paramètres reformés ne sont pas obligatoire ils sont facultatifs.
Les paramètres orthodoxes sont obligatoires.

Chez les orthodoxes il y a une ligne rouge, en deça il n'y aura pas de conversion.
Chez les réformés, il n'y a pas de ligne fondamentalement parlant.

Coclusion: La conversion réformée n'en est pas une vu qu'elle ne suit aucun parametre, la personne n'est donc pas juive.

ciloubou
Mercredi 24 août 2005 - 23:00

je vous ai dejà posé plusieurs questions concernant la conversion mais j'en ai une dernière (du moins je l'espère pour vous!) à vous soumettre. Etant donné qu'il m'est impossible de tenter une conversion auprès du consistoire puisqe celle ci sera refusée (voir question 24379 et 24451) je je me demandais si je pourrais "tenter ma chance" auprès du mouvement liberal. je sais que la conversion n'est pas reconnu pas le consistoire mais j'avou que ce n'est pas le plus important pour moi. j'aurais aussi voulut savoir ou je pourrais trouver une synagogue libérale car elles ne sont a priori pas très nombreuses
je vous remercie par avance

Rav Elie Kahn z''l
Samedi 27 août 2005 - 23:00

Chalom,

Vous nous demander là une chose impossible, à savoir vous aider à progresser dans une voie à laquelle nous nous opposons.
Ainsi que je vous l'ai écrit dans une précédente réponse, si certaines des mitsvoth vous interpellent, respectez les sans vous convertir.
Mais vous pouvez aussi vous convertir chez des libéraux, ce qui n'a strictement aucune valeur au yeux de judaisme. Mais alors pourquoi vous tromper vous même?

juanitabanana
Mardi 20 septembre 2005 - 23:00

Bonjour,

Au terme d'une conversion, quelle est la difference entre une conversion faite aupres du consistoire de Paris, par exemple, et une conversion faite aupres des "libéraux" ? Merci

Rav Elie Kahn z''l
Mercredi 21 septembre 2005 - 23:00

Chalom,

Après la première on est juif, pas après la seconde.

zeze
Samedi 24 septembre 2005 - 23:00

bonjour,
j'ai appris que la petite copine de mon cousine qui n'est pas juive, a décidé d'aller chez les liberaux pour se convertir (a la demande de mon cousin!). Elle a dit qu'elle ne se convertirait que pour lui faire plaisir et qu'elle ne pourrait pas pratiquer et elle ne s'arretrait pas de manger du porc et tout! je trouve cela horrible!! Pensez vous que ces rabbins pourront s'en appercevoir ? Et si elle ment devant eux tout ce temps? Puis je intervenir dans ce cas ou pas? je ne sais que faire....
Merci de vos conseils

Rav Elie Kahn z''l
Dimanche 25 septembre 2005 - 23:00

Chalom,

Pensez vous que c'est par hasard qu'elle a choisi cet itinéraire pour se convertir?

alexander75017
Dimanche 9 mai 2010 - 23:00

chalom

je souhaiterais savoir si j ai fais une conversion liberale est il vrai que je ne suis pas reconnu comme juif a part entier ,et donc si je souhaiter aller chez les orthodoxes je dois a nouveau me reconvertir??
MERCI D AVANCE de votre reponse

Rav Malko Souffir
Mardi 11 mai 2010 - 07:18

En effet vous devez vous convertir.

(pour se convertir il faut accepter toutes les mitzvot devant un betdin-un tribunal rabinique- or le courant liberale ne respect pas les mitzvot selon la halakha et ne peut nullement produire un tribunal rabinique valable).

Behatzlakha

esther28012
Mercredi 20 avril 2011 - 23:00

Bonjour
Je suis juive de parents juifs orthodoxes et je me suis fiancée á un jeune homme , juif de père, mais qui a ete convertit liberalement.
Nous voulons nous marier en Israel, que type de ketouba pouvons nous obtenir ? y a t il des rabbanoutes liberales á Tel Aviv?
la valeur de mon mariage aura t elle une incidence sur mes enfants et leurs futurs mariages?
merci á vous

Rav S.D. Botschko
Dimanche 24 avril 2011 - 01:17

Une conversion libérale n'est pas considérée cxomme une conversion. Aussi, votre futur mari doit refaire une conversion orthodoxe pour être considéré comme juif.
Comme vous êtes juive, vos enfants seront juifs m^me si le père de vos enfants ne l'est pas.

Mais je vouois encourage à tout faire pour se renforcer dans le judaïsme et ainsi que votre futur mari soit juif et que votre mariaga avec lui soit chachere.

Bon courage

Sarah-jlnk
Samedi 4 octobre 2014 - 23:00

Chalom

Une convertie libérale peut-elle se rapprocher du mouvement Habad Loubavitch?
De plus peut-elle pratiquer son judaisme comme une loubavitch si elle respecte la Halakha , le chabbat , si elle s'habille tsniout ou peut-elle aller dans une synagogue habad par exemple ?

Merci et Chana Tova

--
Question envoyée via l'application iphone

Rav S.D. Botschko
Mardi 7 octobre 2014 - 20:45

B ien entendu et ensuite il faudra refaire une conversion dans les règles