Conversation 1893 - Motsi ou Mezonot?

Anonyme
Lundi 30 septembre 2002 - 23:00

Comment peut on, suivant la liste des ingredients sur un aliment, voir si l'on doit faire la beraha motsi ou mezonot

Rav S.D. Botschko
Lundi 30 décembre 2002 - 23:00

Il existe trois sortes de "pain" pourlesquel on fait Mezonot:
1. Une pate qui a été pétrie avec des juis de fruits, des oeufs, etc etc. en lieu et place d'eau (même si le remplacement n'est que partiel)
2. Une pate normale (pétrie avec de l'eau, mais à laquelle on a ajouté au moment de la cuisson des fruits.
3. Une pate très fine qui donne un pain très fin qui est assimilé à un biscuit.

Toutefois, il faut savoir que si on en mange une gande quantité (plus de 230 grammes) on devra faire le lavage des mains et motsi comme pour le pain. Il faut s'abstenir d'en manger entre 180 grmmes et 230 grammes, car il y a alors doute sur la Berakha qu'il faut faire.

ketouba91
Dimanche 3 novembre 2013 - 23:00

bonjour.

je voudrai savoir si une pâte faite avec 60 g de sucre, 1/2 verre d'huile, 50 g de poudre de lait parvé,un oeuf rend la pâte mezonot ou pas sachant que ce "pain viennois" est mangé en gouter ou au repas ou en sandwich.merci par ava

Rav S.D. Botschko
Dimanche 15 décembre 2013 - 02:36

Il s'agit d'une pâte Mezonot

psg
Dimanche 6 juillet 2014 - 23:00

72351
Bonsoir et desole de renouveler une question deja traitee, concernant le statut d'un pain Motsi ou Mezonot.
Vous indiquez, a plusieurs reprises dans vos reponses, qu'une pate dite a pain, qui a ete petrie avec, meme partiellement des oeufs ou du jus de fruit, devient mezonot.
Si c'est bien ainsi qu'il faut le comprendre, que dire des Halots sucrees, que consomment nos frères Ashkenazes pour Shabbat ?
Idem, je connais beaucoup de femmes pieuses, qui pour ameliorer le gout de leurs Hala, rajoutent dans la pate, des oeufs.
Seraient-elles dans l'erreur ?
Merci pour vos explications

Rav S.D. Botschko
Vendredi 2 janvier 2015 - 03:23

Il y a effectivement une différence entre la coutume achkenaze et sépharade pour cette question.
Pour les achkenazes on ne fait mezonot qui si la pâte est pétrie en majorité avec du jus de fruit, tandis que pour la coutume sepharade, dès que la pâte a un goût de sucré, on fait mezonot.

Tant que l'on ajoute qu'un petit peu d'oeuf, la berakha restera motsi tant pour les achkenazes que pour les sepharades.

Doudou64
Samedi 3 janvier 2015 - 23:00

À PSG:

(je vous cite)"Si c'est bien ainsi qu'il faut le comprendre, que dire des Halots sucrées que consomment nos frères Ashkenazes pour Shabat ?"

Il faut faire très attention. Le fait que ces Halots ont une saveur douce n'est pas le seul facteur déterminant:
Si on est Kovéa Séouda [consommées dans le cadre d'un repas] avec ces Halots (et pour toutes les sortes de pain, brioche, pain-de-mie...), il FAUT faire Netila et Hamotsi, aussi bien le Shabat qu'en semaine, et aussi bien pour les Ashkenazim que pour les Sefaradim.

Rav Samuel Elikan
Dimanche 25 octobre 2015 - 05:24

Merci de votre contribution.